[./doss.html]
[./pilote.html]
[http://jet-adrenaline.blogspot.com]
[./temoi.html]
[./vol.html]
[./plans.html]
[./accueil.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Résumé de sa vie militaire en quelques dates marquantes :

23 juillet 1952 : décollage à Mont-de-Marsan du prototype CM 170 R (pilote : Léon Bourriau).
23 septembre 1953 : l’Armée de l’Air passe une première commande de 100 appareils.
20 mars 1956 : le CEV reçoit le premier appareil de série pour le compte de l’Armée de l’Air.
6 juin 1956 : l’Ecole de l’Air à Salon de Provence reçoit ce nouvel avion pour débuter la formation de base des futurs pilotes de chasse de l’Armée de l’Air.
19 janvier 1970 : prise en compte par l’Armée de l’Air de son dernier Fouga : le n° 576.

La production totale s’élèvera à 929 appareils fabriqués par 4 pays. 

Le CM 170 est un monoplan à aile médiane de construction métallique. Il comporte deux postes de pilotage disposés en tandem.
Le train d’atterrissage est de type tricycle. L’empennage est en V, de type papillon.
L’appareil est propulsé par deux turboréacteurs (TURBOMECA MARBORE II ou IV).
Cet avion était destiné à l’entraînement de début des pilotes d’avion à réaction et à la spécialisation chasse.

Envergure : 12 mètres
Longueur : 10 mètres
Hauteur maximum au sol : 2,80 m
Surface totale portante : 17,30 m2
Flèche au bord d’attaque : 13°
Masse à vide : 2,3 tonnes 
Masse totale au décollage : 3,2 tonnes 
Le plafond est de 35000 pieds, soit environ 10 000 mètres.
Le facteur de charge admissible est : + 5,5 «G» et – 3 «G».
La vitesse maximum est environ 620 km/h. 
La consommation en basse altitude est de l’ordre de 900 litres à l’heure.


A propos des moteurs : plus de 10 000 MARBORE II et VI seront construits jusqu’en 1990, à Tarnos mais aussi sous licence en Israël et aux Etats-Unis (ce moteur équipe entre autres le CESSNA T-37).
Le MARBORE est un turboréacteur monocorps, monoflux, à compresseur centrifuge à un étage.
La poussée va de 400 à 480 Kg et son régime maximum s’obtient à 22 600 t/mn.
Dérivé d’un planeur des années 50 (le Fouga) puis d’un moto-planeur (le Sylphe), pour répondre à un appel d’offres de l’Armée de l’Air Française qui avait exprimé ses besoins d’avion d’entraînement pour les écoles de pilotage de base (1er contrat le 21 mai 1951), il fut développé en biréacteur en 1952 au sein de la société POTEZ AIR FOUGA par les ingénieurs Castello et Mauboussin pour la partie planeur (d’où son appellation: CM170) et Szydlowski, directeur de la société TURBOMECA, pour la partie réacteur.
© JET ADRENALINE  - Tél: 06 11 469 463   -  Descriptifs et photos non contractuels
voir les plans
Retour accueil